singe-ebn.jpg
Campagne des " Amis de la Terre Paris", le "CNIID", "Agir pour l' environnement", "Les Amis du Vent"


"Sème pas tes piles" est l'essentiel de ce qu'il faut savoir pour ne plus jeter ses piles à la poubelle ou dans le nature: quels sont les

risques? Comment recycler les piles? Quelles sont les alternatives aux piles jetables?

Quelques recommandations pour changer nos (mauvaises) habitudes:

-Utilisons nos piles jusqu'à ce qu'elles soient totalement déchargées.

-Ne jetons jamais nos piles à la poubelle ni dans notre environnement.

-Utilisons plutôt des piles rechargeables.

-Ramenons toutes nos piles déchargées, y compris les piles rechargeables en fin de vie, aux points de collecte.

-Préférons les appareils mécaniques ou fonctionnant sur secteur.

-Réfléchissons à nos besoins réels.
Pourquoi rendre et recycler nos piles?
Nous sommes responsables du devenir de nos piles.
- Pour préserver notre santé et notre environnement
- Par mesure d' économie
- Pour éviter les coûts exorbitants de la dépollution une fois que les polluants sont dispersés
- Pour préserver les ressources naturelles non renouvelables

10 à 15% des piles jetées sont neuves ou contiennent enore 50% d' énergie
Il existe plus de 30 000 lieux de collecte de piles en France.
En 2004, 27000 tonnes de piles ont été vendues sur le marché français alors que seulement 8650 tonnes ont été collectées pour être

recyclées !

SUBSTANCES RECYCLABLES D' UNE PILE

Sur 1000 kg de piles recyclées, on peut obtenir:
- 350 kg de ferromanganèse utilisé par différentes industries,
- 280 kg d' oxyde de zinc réutilisé dans la fabrication de nouvelles piles,
- 190 kg de ferraille réutilisée en aciérie,
- des résidus de mercure, également réutilisables pour faire de nouvelles piles,
- dans les accumulateurs, plus de 50% de cadmium et de nickel (métaux très coûteux) peuvent être récupérés.
Le coût de traitement des piles usagées par kg est d' environ 4 euros.

OÙ RAPPORTER NOS PILES ?

En France, la loi oblige les vendeurs de piles (supermarchés, photographes, magasins d' électroménagers, etc...) à les reprendre.

Chaque magasin est donc tenu d' avoir des points de collecte pour piles usagées. On estime que 70% des piles mises sur le marché

finissent dans la nature, dans les décharges ou sont incinérées.


Pourquoi les piles sont dangereuses ?

-Les objets nomades fonctionnant avec des piles (baladeurs, jouets, appareils photos numériques, radios, montres, télécommandes,

etc...) sont omniprésents dans notre quotidien. Un foyer possède en moyenne 25 appareils à piles.
Les piles nous facilitent la vie, mais à quel prix?

Les métaux lourds qui les composent induisent de graves conséquences sur l'environnement et la santé.

Lorsque nous jetons les piles dans la nature ou dans la poubelle, elles sont enfouies dans des décharges ou incinérées. Dans la

décharge, les piles s'altèrent par oxydation; des métaux lourds s'en échappent, se mêlent aux eaux usées et polluent sols et nappes

phréatiques.

Quand les piles sont incinérées, les composants toxiques se dégagent dans les fumées ou restent dans les cendres. Très persistants,

ceux-ci contaminent les chaînes alimentaires, intoxiquant l'homme et l'environnement. Les métaux lourds absorbés par l'homme - dont

certains sont cancérigènes provoquent des troubles de la santé.

EFFETS SUR LA SANTÉ DES MÉTAUX LOURDS CONTENUS DANS LES PILES (mercure, cadmium, nickel, plomb, zinc...)

Douleurs abdominales, langage confus, convulsion, atteintes cardiovasculaires, atteintes osseuses, maladies des voies respiratoires,

fatigue extrême, instabilité émotionnelle (irritabilité, perte de confiance), insomnie, perte de mémoire. faiblesse musculaire, maux de

tête.
ralentissement des réflexes et perte de sensation ou engourdissement...

- Incroyable mais vrai!
Le mercure contenu dans une pile bouton pollue 500 litres d'eau ou 1m3 de terre pendant 50 ans!

La règlementation

Des organismes agréés par l'Etat (COREPILE, SCRELEC, ...) et les grandes enseignes sont chargés de la gestion des piles

usagées des ménages. Leur reprise est obligatoire par ceux qui les vendent.

Depuis 1991, les piles et les accumulateurs sont inscrits dans la catégorie des déchets dangereux et font, à ce titre, l'objet de

réglementations spécifiques.

Le décret du 12 mai 1999 impose leur collecte sélective afin que les métaux lourds qu'ils contiennent ne polluent pas l'ensemble du

flux de déchets. Depuis le 1er janvier 2001, la collecte de toutes les piles et de tous les accumulateurs est obligatoire.

-la France: des progrès restent à faire!
Bien que le taux de collecte des piles usées soit en nette croissance (il est passé de 27% en 2003 à 32% en 2004) et se rapproche

de celui de l'Allemagne (35%), la France reste toujours derrière les pays leaders en Europe dont les taux de collecte dépassent 50%

(51% en Belgique, 53% en Autriche en 2004).

CE QUE SOUHAITENT LES ASSOCIATIONS

- Améliorer la visibilité et le nombre des points de collecte dans les magasins;

- Exiger des organismes de collecte, notamment COREPILE et SCRELEC, une grande campagne d'information-sensibilisation du

public;

- Rendre transparente la filière de collecte;

- Obtenir un étiquetage indiquant la dangerosité des piles (rechargeables ou non) et le processus de collecte;

- Promouvoir le développement des points de collecte dans les entreprises et dans les lieux publics.

Les piles ne sont pas indispensables !

Le recyclage des piles entraînant aussi des pollutions (utilisation d'énergie, transports, utilisation de produits chimiques, déchets non

recyclés, etc...), il est préférable d'utiliser des appareils fonctionnant avec d'autres sources d'energie.

Une pile rechargeable (soit un accumulateur, soit une batterie) peut être rechargée jusqu'à 1 000 fois! Soit 1 000 fois moins de

déchets que les piles jetables...

LES PILES RECHARGEABLES SONT BEAUCOUP PLUS ÉCONOMIOUES !

Pour un baladeur qui fonctionne 2 heures par jour avec 2 piles alcalines bâtons:
Avec des piles jetables, on dépense entre 120 euros à 190 euros par an.

Avec des accumulateurs, la dépense est d'environ 3 euros par an si l'on considère que le chargeur a une durée de vie de 10 ans.
Mais pensons encore plus à les ramener une fois usés, car elles sont à base de métaux dangereux, notamment le cadmium.

- Utiliser des piles n'est pas indispensable dans tous les cas.
Il existe par exemple des radios qui se rechargent à la manivelle, des calculatrices solaires, des thermomètres sans pile, etc...

- Ne pas utiliser de pile, c'est éviter l'extraction des ressources qui la composent, les pollutions dues à son transport, sa fabrication, sa

distribution, sa collecte, et même son recyclage. C'est plus écologique et encore plus économique !

Découvrez KALAWEIT

Association Kalaweit pour la protection des gibbons en Indonésie

L’association Kalaweit (loi française 1901) a été créée en France en 1997.
Son objectif est la sauvegarde des gibbons et de leur habitat en Indonésie.
C’est aujourd’hui le plus grand projet de sauvegarde des gibbons au monde.
En Indonésie, les forêts sont mises à mal par l’extraction de bois exotiques et surtout par la production d’huile de palme.
Les jeunes gibbons sont capturés pour devenir des animaux de compagnie mais vers 7 ans, âge de la maturité sexuelle, l'animal devient agressif et est tué.
Au moment de la capture, les parents ont eux-mêmes été tués.
Le gibbon et l'orang-outan sont en danger d'extinction, mais contrairement à l'orang-outan, il n'existait avant l’action menée par Kalaweit, aucun programme de sauvegarde des gibbons à Bornéo et à Sumatra.
Si rien n’est fait, les forêts auront disparu des principales îles indonésiennes, d’ici 2030 et avec elles, leur faune et leur flore uniques

http://www.kalaweit.org

Graines bio demeter Sativa

www.sosculture.net
. graines bio SATIVA
(label Bio Suisse & Demeter)
. livres écolo & nature
. jeux écolo & alternatifs

Graines et semences bio
Livres et films écolo
Jeux et jouets écolo

Optez pour un moteur de recherche écolo !

Ecosia

ou

Ecogine